Le principe de différé d’amortissement en LMNP

Avoir un statut de loueur meublé non professionnel ou LMNP est un privilège dans le marché de logement.Ce statut incluant l’imputation du déficit et la déduction des charges promet d’être avantageux fiscalement.En général, il faut parler d’un amortissement différé lorsqu’on veut se détacher de la fiscalité pendant une longue période, dans le but de réduire voire ramener à zéro le résultat de l’exploitation.

Amortissement en LMNP : les règles de base

La gestion d’un logement meublé non professionnel ou LMNP ne peut être efficace qu’avec une bonne base de comptabilité préétablie par le loueur meublé de la résidence en question. Il faut toutefois rappeler qu’en statut LMNP, les logements neufs meublés sont entièrement soumis à des régimes fiscaux spécifiques dont le BIC et le bénéfice réel.Grâce à ces régimes, les contribuables vont jouir d’une défiscalisation LMNPen impliquant une déduction des charges ainsi que l’imputation des déficits.
Dans la mesure où le logement meublé entre dans la catégorie de BIC, les déficits seront uniquement imputables sur les bénéfices perçus dans l’ensemble des activités commerciales imposables.Quant à l’amortissement en LMNP, il s’agit au fait d’un amortissement linéaire effectué pour chaque équipement de l’acquisition dont immeuble et mobilier, le foncier par contre ne sera pas compris.

L’avantage de l’amortissement différé en statut LMNP

Etablir une comptabilité en amortissement différé est indispensable afin d’aborder une meilleure déduction des charges pour chaque année d’expiration de l’amortissement.Ainsi, le logement meublé ne sera pas soumis fiscalement durant toute la période du prêt et les recettes locatives ne seront également pas imposées.

En d’autres termes, le loueur meublé doit s’attendre à une période peu productive durant la première année de son activité et se consacre à rembourser ses intérêts .Il y aura alors un déficit mais cela n’entrainera en aucun cas une imposition additionnelle. On parle ensuite de la phase excédentaire lorsque les intérêts sont nettement diminués. Plus ils sont faibles, plus les charges déductibles s’amoindrissent et génèrent par la suite un gain. C’est alors qu’il faut servir des amortissement set du stock d’amortissement pour ramener à zéro le résultat d’exploitation.En ce sens, le loueur profitera des recettes LMNP sans être imposées pendant une longue période.

Par ailleurs, pour annuler le résultat fiscal, on peut aussi bien reporter les amortissements pour une période indéfinie et dans la mesure où ce résultat est négatif.Il faut alors faire appel à une réserve d’amortissement s’il y a en effet, un déficit lors de leur imputation.A ce stade, les amortissements ne seront pas pris en considération.

La durée de l’amortissement

Selon la fonction et la durée d’utilisation des équipements du logement, l’amortissement linéaire en LMNP peut durer jusqu’à 50 ans.Le mobilier et les autres matériaux s’amortissent de 5 à 7 ans tandis que l’immobilier peut s’amortir entre 25 et 50 ans. Il est toutefois à rappeler que pour choisir la durée d’amortissement correspondant à l’attente du loueur meublé, ce dernier doit solliciter l’aide d’un expert-comptable.Il en va de soi pour l’intérêt de son bien.